Décharger les Transformateurs des Opérations

Mais il n’obtient aucun résultat, les employés ont tendance à reproduire ce qu'ils connaissent déjà.

Le Boulanger comprend que Transformer n'est pas la même chose qu'Opérer …

Pour durer, le Boulanger doit non seulement exceller dans les Opérations, mais également savoir évoluer en s'occupant de sa Transformation. Ces deux activités sont de nature différente et peuvent difficilement être menées de front. Opérer, c'est gérer le présent; Transformer, c'est préparer le futur.

Le Boulanger sélectionne un des apprentis les plus imaginatifs pour s'occuper de la Transformation.

Les préoccupations court terme l’emportent toujours sur le long terme : un incident de fonctionnement dans les Opérations nécessite une réaction prioritaire par rapport aux incidents qui peuvent affecter des Projets de Transformation en cours. Si on veut réussir rapidement des Transformations complexes, on doit donc décharger les Transformateurs des tâches Opérationnelles. En clair il faut séparer nettement les Opérations de la Transformation.

Les directions informatiques l’ont bien compris qui traditionnellement isolent les « études » de « l’exploitation ».

Mais cette idée évidente n’est pas si facile à mettre en œuvre. En effet elle se heurte aux réticences des Opérationnels : On peut laisser les Opérationnels mener des Transformations simples qui ne nécessitent que des adaptations légères du Modèle.
Par contre on ne peut laisser les Opérationnels conduire les Transformations lourdes qui nécessitent la création de nouveaux Modèles : Comment convaincre les responsables Opérationnels? Si une Ligne Métier souhaite favoriser l’Agilité, elle doit donc impérativement séparer les responsabilités de Transformation des responsabilités Opérationnelles.
Licence Creative Commons
L'histoire de George Le Boulanger est mise à disposition selon les termes de la
Licence Creative Commons Attribution - Pas de Modification 4.0 International.
Table des Matières

Commentaires

comments powered by Disqus