La bonne gestion de projet ne suffit pas à produire un bon Modèle

Les Modèles sont parfois mal construits.

Le boulanger ne comprend pas que des projets bien gérés puissent aboutir à des Modèles mal contruits.

Les simples talents de gestionnaire ne suffisent pas à réussir un projet de Transformation: il faut que les responsables sachent aussi architecturer des Modèles.

Une bonne Architecture est clé dans la réussit d'un projet de Transformation.

  1. On a bien progressé dans la Gestion de Projet

    Changer les Processus Opérationnels via un Processus de Transformation est une tâche difficile.

    Changer les Processus de Transformation eux-mêmes dans le but de les rendre plus efficace est encore plus difficile parce qu’ils sont plus complexes.

    De nombreux projets souffrent d’une mauvaise gestion de projet : les Phases ne sont pas formalisées, les livrables ne sont pas fournis, le planning est incomplet, les affectations d’acteurs ne sont pas anticipées, le reporting est oublié, les décisions ne sont pas formalisées, le suivi des incidents est aléatoire...

    Pour gérer cette complexité, on a formalisé la gestion de projet : gouvernance, planning, budget, ressources, communication....
    Les organismes de définition des méthodologies comme CMMI ou Open Group (TOGAF®) ont bien approfondi les Fonctions de Gestion de la Transformation. Les Entreprises ont sensiblement progressé en tirant parti de cette tendance et en maitrisant de mieux en mieux la Gestion de Projet. On est passé d’une période d’improvisation à une période d’amélioration continue qui est bien illustrée par les niveaux de maturité du CMMI qui définissent comment une Entreprise progresse dans sa gestion de projet.

  2. Mais on maitrise toujours mal les Transformations : pourquoi ?

    Malgré tous ces efforts, le taux de succès des Projets de Transformation est encore faible (voir les résultats publiés par le Standish Group).

    Et les recommandations du Standish Group sont essentiellement des recommandations de bonne Gestion :
    • L'engagement de la direction
    • L'implication des utilisateurs
    • L'expérience du chef de projets
    • La formulation des objectifs métier
    • Un périmètre limité aux besoins essentiels
    • Une infrastructure technologique normalisée
    • Des spécifications précises et stables
    • Des méthodologies formelles et utilisées
    • Des estimations fiables et rigoureuses
    • Autres : découpage des livraisons, Compétence du personnel, etc.

    Il faut poursuivre dans cette voie d’amélioration de la Gestion, mais ne pas tomber dans l’excès : trop de tâches de Gestion empêchent le chef de projet de se consacrer aux Fonctions d’Ingénierie.

    Notre analyse est que l’on peut bien Gérer le projet d’une Solution mal Construite. Autrement dit il ne suffit pas de bien gérer le projet et ses ressources, il faut aussi s’assurer que le nouveau Modèle est réussi. L’Ingénierie est aussi importante que la gestion.

    Mais on n’a pas encore bien réussi à Modéliser les Fonctions d’Ingénierie : comment définir le But, comment concevoir une nouvelle Offre, comment Architecturer une Solution, comment réutiliser des Composants, comment Construire une Solution qui supporte différentes Organisations. De grands progrès restent à faire dans ce domaine.

Licence Creative Commons
L'histoire de George Le Boulanger est mise à disposition selon les termes de la
Licence Creative Commons Attribution - Pas de Modification 4.0 International.
Table des Matières

Commentaires

comments powered by Disqus